Dans le cadre de nos voyages littéraires régulièrement postés sur ce blog, nous vous proposons aujourd’hui une virée dans les jardins de thé de Darjeeling. Véritable référence pour tous les amoureux de thé noir, cette marque est considérée comme le champagne des thés. Récoltées à la main avec minutie, mises à sécher pendant le temps qu’il faut par des spécialistes, les feuilles de Darjeeling s’arrachent à prix d’or sur le marché de Kolkata. Elles sont les ingrédients incontournables des tea times de la haute société britannique et possèdent un goût légèrement amer reconnaissable entre mille.

Une ville de montagne connue à l’international

Tandis que les paysans Français basés en altitude produisent de délicieux fromages, que les Colombiens font pousser du café de renom, les Indiens récoltent un thé noir d’exception dont la réputation n’est plus à faire. Depuis l’introduction de cette plante par les colons anglais dans le pays au milieu du XIXème siècle, le mouvement n’a cessé de prendre de l’ampleur. La ville de Darjeeling et les communes environnantes entièrement dédiées à cette activité florissante se situent sur les premières pentes de l’Himalaya, entre 1000 et 2000 mètres d’altitude, dans l’état du Bengale-Occidental. Cette localisation est idéale pour la culture du thé. Elle fournit un climat et des conditions optimales. Partageant une frontière avec le Naypal, le Bangladesh et le Bhoutan, la région reçoit des touristes du monde entier curieux de visiter ces fameuses exploitations de thé capables d’exporter leurs productions sur les cinq continents. Si vous recherchez une idée pour vos prochaines vacances, un tel séjour en plein cœur de l’Himalaya est une excursion qui vaut le détour.

Quatre récoltes par an

Les jardins de thé de Darjeeling et des alentours fabriquent des thés noirs de qualité différente. Cet écart est principalement lié à la date de la récolte. Les deux premières fenêtres ont lieu en mars puis en juin. Une troisième se déroule entre août et septembre tandis qu’une dernière est organisée en octobre. Les feuilles ramassées en Juin sont généralement les plus chères et les plus recherchées pour leurs saveurs délicates. Celles prises en août pendant la période de la mousson ont des notes terreuses et distribuées sur le marché local. Les dernières sont particulièrement corsées ce qui peut indisposer les palais les moins habitués. Cette capacité à produire du thé toute l’année est une aubaine pour les travailleurs qui multiplient ainsi leurs sources de revenus.

Le processus de fermentation

Pour rappel, ce qui différencie le thé noir du thé vert ou du thé blanc est que ce dernier est oxydé jusqu’à un stade plus ou moins avancé en fonction des variétés. C’est ce séchage prolongé qui donne aux feuilles leur couleur sombre. À Darjeeling, les ouvriers du thé connaissent si bien leur produit qu’ils sont en mesure d’estimer le moment précis où l’oxydation doit être arrêtée. Dans un premier temps, la matière végétale est placée sur des grilles elles-mêmes positionnées sous des ventilateurs. Une fois prêtes, les feuilles sont séchées, pliées puis conditionnées à la machine. Les grandes feuilles sont les plus qualitatives tandis que les débris sont utilisés pour remplir des sachets de thé vendus à bon marché et acheminés jusqu’aux grandes surfaces de nos villes occidentales.

Les principaux jardins de thé de Darjeeling

Il existe environ 80 jardins de thé à Darjeeling. Chacune de ces parcelles possède ses spécificités. La plupart du temps, le responsable d’un jardin y habite avec toute sa famille ainsi que ses employés ce qui permet de constituer toute une communauté unie par des valeurs partagées. Parmi les jardins les plus populaires, citons :

  • Glenburn
  • Makaibari
  • Chamong
  • Happy Valley

N’oublions pas non plus de parler du jardin de Monteviot, une terre fertile où se façonne un thé bio Darjeeling de qualité commercialisé dans notre boutique en ligne. Ce jardin fait 88 hectares et se situe dans la vallée de Kurseong.

Les enchères de Kolkata

Les thés noirs produits dans les jardins de thé de Darjeeling sont vendus aux enchères à Kolkata (nouveau nom de la ville de Calcutta). Ces ventes publiques sont gérées par le Tea Board of India, une organisation gouvernementale chargée de garantir l’authenticité des marchandises et de fixer les prix. Un tel système strict et codifié est essentiel pour contrecarrer les innombrables contrefaçons qui circulent dans le monde. Profitant de la popularité du champagne des thés, des marchands peu scrupuleux n’hésitent pas à faire passer leur thé de seconde main pour du thé de Darjeeling. En commandant chez BetiBio, vous ne courrez aucun risque. Notre thé noir du jardin de Monteviot est d’origine contrôlée et directement importé d’Inde. Vous pouvez donc en acheter les yeux fermés et tester par vous-même si ce thé légendaire mérite réellement sa réputation.

Add Comment

Frais d'envoi offerts dès 35€ d'achat!