L’histoire du maté à travers les âges est un récit dépaysant. Bien plus qu’une boisson chaude, cette plante sud-américaine est une culture à part entière. Dans un village Égyptien, vos hôtes vous serviront le thé. À la terrasse d’une brasserie parisienne, c’est le café qui fait sa loi. En Argentine, la cérémonie du maté est un passage incontournable. Voici comment ces feuilles au goût surprenant ont quitté les terres amérindiennes pour réussir à conquérir le monde.

Un joyau de la tribu des guaranis

La tribu des guaranis est un peuple amazonien qui était implanté au Paraguay, en Uruguay, au nord de l’Argentine et au sud-ouest du Brésil. Le maté a été développé par la branche paraguayenne de nombreux siècles avant l’arrivée des premiers colons dans la région. Ils l’utilisaient en tant que plante médicinale pour soulager certaines douleurs ainsi que pour reprendre des forces lors de longues marches en altitude. À cette occasion, les feuilles étaient mâchées, à l’instar de la coca dans les montagnes boliviennes. Ce produit servait également d’offrande au cours des rites religieux. Le mot maté signifie calebasse en langue quechua, le récipient traditionnel employé pour la préparation et la dégustation de cette infusion vitaminée.

Propagation du maté en Europe et dans le monde

Les explorateurs espagnols sont les grands importateurs de maté en Europe et dans le monde en général. De retour de leurs voyages dans des bateaux chargés de trésors inconnus, ils présentaient à leurs compatriotes les richesses découvertes de l’autre côté des mers. C’est de cette manière que le maté est parvenu à se faire une place dans le patrimoine culinaire de l’Espagne. Un autre groupe de personnes a joué un rôle non négligeable dans sa popularisation. Il s’agit des jésuites. Ces missionnaires catholiques envoyés en Amérique par dizaines de milliers sont tombés amoureux des saveurs et des vertus de cette plante exotique et l’ont semé un peu partout sur leur passage. C’est pour cela que l’un des surnoms du yerba maté est le thé des jésuites.

Comment boire le maté à la paraguayenne ?

Après avoir commandé quelques feuilles sur notre boutique en ligne, il sera crucial de savoir comment boire le maté de la bonne façon afin que l’expérience soit optimale. Commencez par vous procurer la fameuse calebasse traditionnelle ainsi que la paille en métal filtrante que l’on appelle la bombilla. Une fois que vous serez en possession de ses deux outils, la préparation ne présente pas de difficulté particulière. Faites chauffer de l’eau sans pour autant la faire bouillir. Retirez-la de la casserole ou de la bouilloire dès les premiers frémissements. Par la suite, remplissez votre calebasse jusqu’aux deux tiers de yerba maté. IL ne vous restera plus qu’à secouer le tout en fermant le récipient avec votre main puis à insérer la bombilla. Assis en cercle avec quelques amis ou des membres de la famille, vous vous passerez la mixture afin de la déguster collectivement.

Les effets positifs du maté sur la santé

Si la description esquissée préalablement vous inspire, attendez d’en savoir plus sur les effets positifs du maté sur la santé pour finir d’être convaincu. Contenant de la caféine, il combat la fatigue, vous aide à réfléchir et améliore votre humeur. Les flavonoïdes qu’il comporte en quantité non négligeable ont quant à eux le pouvoir de lutter contre le cancer et les maladies cardiovasculaires. En bonus, il est un excellent coupe-faim qui vous sera d’un très grand soutien si vous suivez un régime alimentaire.

Vous comprenez désormais un peu mieux l’incroyable persistance du maté à travers les âges et ce qui fait qu’en 2021, un Occidental moderne continue à apprécier les bienfaits d’une variété lointaine qui a parcouru bien du chemin pour arriver jusqu’à lui. À votre tour de vous inscrire dans ce récit fantastique dont le dernier chapitre n’a pas encore été écrit.

1 Comment

Add Comment

Frais d'envoi offerts dès 35€ d'achat!